Retrouvez cet éternel classique, du dernier best-seller offert par marraine Jeanne (qu’on fera semblant d’avoir lu au prochain déjeuner de famille) au roman de Dostoïevski (en général Les Possédés) que l’on s’est promis d’aborder un soir. Cette création exclusive de l’Atelier de L’Indéprimeuse vous assure de ressentir toute la saveur d’une culpabilité, d'un remords et d'une procrastination typiquement littéraires.

Je te rappelle que je suis posé là depuis deux ans

(et que tu ne m’as pas encore ouvert)

0
menu.png